33 logements sociaux à Saint-Chéron (91)

25carreL

Immobilière 3F


adresse

10 avenue de la Gare 91530 SAINT-CHERON

Programme

33 logements sociaux et 1 local d’activité

SDP

2247m2

Coût

3 200 000 € HT

Labels

Habitat et Environnement profil A – RT 2012-10%

Appel d’offre en cours


Architectes

Olivier Boiron et Violeta Loaiza assistante

Bureau d’études fluides

ETB

Economiste

PEB 

Bureau d’études structure

TEC.CO

Photographies de la maquette

Lucile Boiron

Contexte


Le terrain se situe sur la commune de Saint-Chéron, dans le quartier de la Gare, à proximité de la station du RER. Le quartier de la Gare de Saint-Chéron est situé à proximité immédiate du centre-ville, il se présente sous la forme d’un tissu urbain mixte qui rassemble constructions pavillonnaires et ensembles collectifs. Les ensembles bâtis existants sont édifiés à l’alignement ou en retrait ; la présence continue de murs de clôture édifiés en maçonnerie de pierres agrémentés de portails en ferronnerie confère un « cachet » au paysage de la rue, embellie par un bel alignement de tilleuls sur l’avenue de la Gare.

Les caractéristiques du terrain :

- l’aspect boisé du terrain, avec certains sujets remarquables ;
- l’adossement du terrain sur sa limite sud au quai de la Gare de Saint-Chéron, desserte du Réseau Express Régional d'Île-de-France « C » ;
- une déclivité vers le sud qui marque le profil du terrain.
- une situation enclavée : l’accès principal du site depuis l’avenue de la Gare dessert une allée qui longe pendant 35 mètres le parking de la Gare de Saint-Chéron avant de déboucher sur la partie centrale du terrain, un accès secondaire donne sur l’impasse Vauvilliers.

Le Projet


La mise en valeur du potentiel végétal du site nous a conduits à limiter au maximum les emprises de constructions et de voiries.
Principe d’implantation du projet :

- 3 bâtiments orientés Est/Ouest et implantés perpendiculairement à la voie d’accès et à la voie ferrée ;
- une découpe volumétrique du projet pour une meilleure insertion au tissu urbain de Saint-Chéron.

Le projet est organisé en retrait de la desserte est-ouest qui traverse le terrain en partie haute. Ce principe préservera la perception paysagère du site en valorisant les espaces dégagés entre les immeubles et constitueront ainsi autant de « percées » visuelles mettant en valeur des vues sur la profondeur du terrain en garantissant la préservation des arbres de haute tige existants.

Les immeubles sont organisés sur la pente du terrain, successivement et perpendiculairement à la grande longueur du terrain. Chaque bâtiment est scindé en 2 parties, l’une implantée sur les jardins, l’autre en porche au-dessus des stationnements.

Les volumes des bâtiments sont marqués par la présence de toits en pentes, les pignons des constructions « dessinant » les façades nord et sud dans une abstraction quelque peu «  vernaculaire ». Les pignons seront habillés de pierre meulière, le choix de la pierre meulière évoque la massivité de la maçonnerie et réinvestit un matériau local présent dans la construction des murs et clôtures du quartier de la Gare. Côté Gare (façade Sud) les pignons en pierre meulière sont unis par le mur de clôture qui qualifie une limite entre espace public et espace privé.

Les logements


Les trois bâtiments sont organisés en 3 cages d’escalier desservant 2 niveaux sur rez-de-chaussée (Bâtiment 2) ou 3 niveaux sur rez-de-chaussée (Bâtiments 1 et 3 / le troisième étage étant organisé en comble).

Cages d’escalier ou paliers d’étage seront éclairés naturellement pour chacun des bâtiments 1, 2 ou 3. Les façades disposent d’ensembles verriers prévus pour l’éclairage des circulations communes, ce dispositif est complété d’ouvertures plus modestes qui finalisent le confort visuel des parties communes.

La variété de distribution proposée par les jeux de demi-paliers (bâtiments 1 et 3) et l’absence d’encloisonnement de l’escalier (bâtiment 2) individualise le parcours des habitants pour rejoindre leur logement.

Traitement paysager et espaces extérieurs


La mise en valeur du potentiel végétal du site nous a conduits à limiter au maximum les emprises de constructions et de voiries. Les aires de stationnement sont majoritairement organisées dans la partie basse du terrain, elles seront partiellement couvertes par les emprises bâties qui formeront des porches successifs.

Le projet prévoit la sauvegarde des sujets à haute tige les plus marquants (chêne, cèdre, acacias, bouleau). Des arbres seront plantés dans les espaces libres et viendront compléter dispositif paysager de l’opération, il est prévu notamment la plantation d’une allée : un mail qui bordera la principale desserte de l’opération reliant l’avenue de la Gare à l’impasse Vauvilliers.

250125022503250425052506250725082509