Résidence pour jeunes travailleurs à Paris 19

ourcq-carré-coul-grd

PARIS HABITAT OPH


adresse

21-25 rue de l’Ourcq 75019 Paris

Programme

Foyer de jeunes travailleurs de 93 chambres et un local d’activité

SHON

2450m?

Coût

4,89 M€ HT

Labels

Plan Climat Ville de Paris, H&E - BBC

LIVRAISON JANVIER 2015


Architectes

Olivier Boiron et Philippe Freiman

BET

LGX

Architectes assistants

Violeta Loaiza, Sanou Cissé

PHOTOGRAPHIE

Antoine MERCUSOT

Le programme prévoit la construction d’un foyer de jeunes travailleurs, qui sera géré par l’Association pour le Logement des Jeunes Travailleurs (ALJT), de locaux communs liés à ces logements et d’un local d’activité.
La parcelle sur laquelle prend place le projet présente une forme allongée et étroite (pour une longueur d’environ 40 mètres, elle présente une profondeur comprise entre 10 et 14 mètres).

Le projet prévoit :

- un bâtiment principal de hauteur R+5, massif, compact et rationnel dont la composition, scandée de fenêtres, prend comme appui l’angle de la rue de l’Ourcq et de la rue Léon Giraud ;
- un bâtiment de hauteur R+4 sur neuf mètres de large qui se détache du corps principal par une faille verticale. Il articule le projet à l’immeuble voisin du 29 rue de l’Ourcq et vient faire écho au morcèlement de l’opération construite en vis-à-vis ;
- une  faille vitrée et transparente qui marque l’accès du foyer de jeunes travailleurs et éclaire naturellement les circulations au sortir de l’ascenseur. Elle s’étage en gradins plantés, situés au second et troisième étage, et conduit le regard  jusqu’au jardin du cinquième étage. Le jardin du 5e étage, à l’usage des résidents, est desservi par un platelage en bois qui s’ouvre sur le panorama de l’Est parisien ;
- un acrotère végétalisé qui couronne l’immeuble ;
- des ruches installées sur les terrasses qui accompagneront le dispositif paysager.

Le projet s’insère dans un environnement où dominent les enduits blancs, gris et beiges (ensemble de constructions à dominante contemporaine bordant la rue de l’Ourcq et la rue Léon Giraud). Nous proposons d’utiliser pour le projet une brique beige claire « moulée main », qui sans chercher à trancher avec les bâtiments existants, offre à la fois une matière riche, une symbolique séculaire et une pérennité éprouvée. Le bâtiment secondaire, revêtu du même parement, sera traité dans une teinte plus sombre s’approchant d’une tonalité gris-brun. Cette tonalité sera étendue au traitement du rez-de-chaussée sur rue.

Les menuiseries extérieures seront prévues de type « alu-bois », les parements d’aluminium seront laqués dans une teinte mordorée. Les châssis seront équipés de double-vitrage clair, isolant à faible émissivité. Certaines fenêtres sur la hauteur du premier étage seront traitées en légère saillie par rapport au plan de façade. Les occultations seront prévues au moyen de volets roulants à tablier en aluminium laqué dans une tonalité orange. Les fenêtres en saillie seront équipées de volets pliants en aluminium.

Les grilles qui séparent le foyer de jeunes travailleurs et le jardin de la résidence Paris Habitat du 19-23 rue Léon Giraud alterneront des lisses verticales et horizontales. Le principe d’une grille dissociée de la façade et formant galerie a été retenu. Cet ensemble à façon de claustra amorcera un projet de végétalisation de la façade agrémenté de vignes-vierges et de rosiers grimpants.

20004ourcq-cyclisteourcq-couloirjauneourcq-balourcq-couloirjaune2ourcq-couloir-hallourcq-facadearrièreourcq-generalourcq-couloir-hall2ourcq-general2ourcq-entréeourcq-palierourcq-asc